En vente au CDOS à partir du mercredi 27 septembre 2017 :

  • COSI FAN TUTTE : COMPLET
    Pour ce premier opus de sa nouvelle trilogie Mozart‑Da Ponte, l’Opéra de Paris a choisi de marier intimement le chant à la danse en confiant la mise en scène de Così fan tutte à Anne Teresa De Keersmaeker. Excellant à rendre visible sur scène la géométrie profonde des œuvres musicales, la chorégraphe travaille avec une double distribution de chanteurs et de danseurs. Elle transforme la scène du Palais Garnier en un espace où les amants, pour avoir tenu le pari d’un philosophe héritier des Lumières, vivent une expérience alchimique et affective. Leurs corps deviennent pareils aux couples d’éléments qu’évoque Goethe dans Les Affinités électives : on les croit indissociables jusqu’à ce qu’un corps étranger vienne rompre l’équilibre et créer de nouvelles liaisons…
    Musique : Wolfgang Amadeus Mozart / Livret : Lorenzo Da Ponte / Mise en scène : Anne Teresa de Keersmaeker.
    Opéra national de Paris, Palais Garnier – Samedi 21 octobre 2017 à 19h30
    Prix agent : 45€ (au lieu de 90€) / Cat. 3 / 2 places par agent

En vente au CDOS à partir du mercredi 22 novembre 2017 :

  • LA BOHÈME :
    COMPLET
    Est-ce parce que Murger avait lui-même connu cette existence au cours de sa jeunesse ? Nul autre que lui ne sut décrire avec plus de justesse, dans ses Scènes de la vie de bohème, ces artistes fauchés, crève‑la‑faim, prêts à brûler un manuscrit contre un peu de feu mais qui rêvaient une autre vie à l’âge de la bourgeoisie matérialiste triomphante. En s’emparant de ces scènes, Puccini nous livre, à travers la relation du poète Rodolfo et de la fragile Mimi, une histoire d’amour bouleversante et quelques-unes de ses plus belles pages d’opéra.
    Musique : Giacomo Puccini / Livret : Giuseppe Giacosa et Luigi Illica / Mise en scène : Claus Guth.
    Opéra national de Paris, Opéra Bastille – Jeudi 21 décembre 2017 à 19h30
    Prix agent : 50€ (au lieu de 100€) / Cat. 5 / 2 places par agent
  • LA TRAVIATA :
    COMPLET
    Est-il besoin de rappeler l’argument de La Traviata inspiré de la vie de Marie Duplessis ? D’après La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils, Verdi écrivit le grand opéra du tragique féminin. Celui où, déchirée entre l’amour et le devoir moral, l’héroïne succombe à la maladie gangrenant le corps et l’âme rompue au sacrifice. Un drame où, sous couvert de débauche, la société autorise les sentiments extrêmes et contrarie la pudeur des plus fragiles émotions par son voyeurisme malsain. Le personnage de Violetta s’expose dans la mise en scène de Benoît Jacquot telle l’Olympia de Manet, en proie aux regards des spectateurs venus l’effeuiller.
    Musique : Giuseppe Verdi / Livret : Francesco Maria Piave / Mise en scène : Benoît Jacquot
    Opéra national de Paris, Opéra Bastille – Dimanche 11 février 2018 à 14h30
    Prix agent : 50€ (au lieu de 100€) / Cat. 5 / 2 places par agent